La Normandie fait certainement partie des destinations préférées de celles et ceux qui veulent s’aérer le corps et l’esprit, surtout lorsque l’on vient de la région parisienne. Ce succès est explicable notamment par le nombre important de lieux qui se prêtent aux balades à vélo ou à cheval, ainsi que des randonnées pédestres. Nous allons justement proposer à la lecture dans cet article plusieurs endroits intéressants à parcourir pour faire du cyclotourisme : les voies vertes de Normandie.

 

Partir de Caen pour aller à Clécy

Nous partons de la cité de Guillaume le Conquérant pour commencer notre premier circuit en voie verte, une grande ville de départ qui saura proposer ce qu’il faut en cyclotourisme avec une agence de voyage spécialisée. Notre destination va nous emmener au sud du Calvados, le département dans lequel se situe notre excursion, pour un kilométrage d’une quarantaine de kilomètres.

En parcourant les plaines de la ville de Caen, nous allons progressivement arriver dans une zone de collines et de petites montagnes, la fameuse Suisse normande. C’est à Clécy que va s’achever la voie verte, qui présente un charme si particulier avec ses gorges sinueuses et sa petite station de rivière. Nous conseillons de s’y arrêter pour faire du pédalo, ou encore pour les plus courageux de remonter la pente rocheuse en via ferrata, qui donne sur Clécy. Cela peut paraître étonnant de voir un paysage quasi montagnard en Normandie, ce qui fait tout le charme de cette voie verte.

 

De Ducey-les-chéris jusqu’aux plages du Mont-Saint-Michel

C’est à l’extrémité sud-est de la région normande que nous nous dirigeons à présent, pour se rendre à la limite de la Bretagne. Le mondialement célèbre Mont-Saint-Michel, véritable ville médiévale construite sur un piton rocheux isolé sur la côte, est notre destination. Nous démarrons dans le village de Ducey, situé à une trentaine de kilomètres de là.

Cette voie verte, plutôt réputée difficile en cyclotourisme, va nous permettre de découvrir tout le charme du bocage normand. Celui-ci reflète bien le paysage type que pouvait avoir notre pays, avant le démembrement de l’après-guerre, qui a quasiment généralisé les grandes surfaces agricoles. L’arrivée de voyage au Mont-Saint-Michel pourra permettre de visiter ce lieu riche en histoire, tout autant que d’admirer l’effet impressionnant que la marée peut avoir sur l’aspect des lieux. Tantôt rattaché aux terres, tantôt île, le Mont-Saint-Michel est un endroit vraiment magique.

 

Parcours mémoriel de Longues-sur-mer à Arromanches

Partons sur le nord du département Calvados à présent, en choisissant une voie verte qui va permettre de visiter la côte et ses plages. Nous nous arrêtons pour ne pas louper les principaux coins ayant trait à une phase clé de la Seconde Guerre Mondiale, le Débarquement en Normandie de 1944.

Nous partons de Longues-sur-mer, situé au nord de Bayeux (aussi à visiter rien que pour sa Tapisserie anglo-normande unique au monde) pour un trajet de seulement huit kilomètres pour cette voie verte. Cela nous emmène jusqu’à Arromanches et son port artificiel en béton. Au départ de Longues-sur-mer, on peut aussi au préalable aller visiter la célèbre batterie côtière, qui servait de défense aux allemands.